Pour qui ? Pour quoi ? Comment ?

Pour qui ?

J’accompagne les adultes et les adolescents qui ont besoin de (re)trouver le chemin de l’assurance, de l’autonomie et de la créativité.

 

Pour quoi ?

Dans les phases de conflit relationnel (personnel, professionnel), de rupture (séparation, deuil, déménagement), de transition (maladie, handicap, nouvelle mission professionnelle), de réparation de traumatismes (agressions, stress, carences affectives), de problématiques liées à l’intime (sexuelles, identitaires).

 

Comment ?

La prise de contact permet de comprendre la demande thérapeutique et de s’ajuster à la situation pour co-construire l’engagement et la durée de la psychothérapie.

Puis, lors des séances, je vous accompagne ici et maintenant à expérimenter un contact authentique en intégrant les dimensions sensorielles, émotionnelles, intellectuelles, sociales et existentielles.

J’utilise pour cela des méthodes verbales et corporelles, selon une déontologie supervisée.

Ainsi, en vous accueillant dans votre globalité corps-cœur-esprit, vous pouvez mieux vous connaitre, être, et vous exprimer dans les relations aux autres, afin de vivre un « mieux-être ».

Pour en savoir plus, cliquez ici :

Engagement mutuel

La thérapie est une co-création pour laquelle vous participez autant, voire plus, que le thérapeute.

Après la prise de contact, je vous propose une première étape (entre 2 et 3 séances) qui nous permet ensemble :

• de voir la /les demandes qui vous amènent en thérapie

• de confirmer votre souhait de vous engager dans le travail. 

 

Durée de la thérapie 

Ensemble, nous définirons selon votre besoin et votre demande la fréquence de nos rencontres.

Toute séance « manquée » et non décommandée 48 h à l’avance reste due. À la fois pour ne pas rompre le cadre de la psychothérapie, et également, par respect pour le temps réservé par le thérapeute.

La thérapie ne peut réussir sous emprise de substances psychoactives, à l’exception de médicaments sous prescription.

La thérapie proposée peut nécessiter un accompagnement complémentaire (psychiatre, gynécologue, urologue…)

 

Fin de la thérapie 

En général la thérapie est terminée quand le problème initial a été résolu, ou quand vous devenez autonome. Cela se décide à deux, entre vous et moi.

Vous pouvez aussi décider seul(e) qu'il est juste pour vous de terminer votre thérapie. Il est important alors de faire un bilan du travail réalisé, qui nous permettra de nous séparer, dans le cadre si possible de 3 séances,  afin de lever les non-dits ou les malentendus, et vous faciliter la reprise d'une thérapie le jour ou vous en aurez besoin.

Parce que l’histoire de chacun est unique, mon approche s’appuie sur les outils thérapeutiques les mieux adaptés pour vous accompagner.